Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes

Chère Madame Arlette

Par Rick Tanguay

D’entrée de jeu, je dois vous avouer sincèrement que c’est avec un serrement au cœur que, bien humblement, j’écris ces quelques mots pour rendre hommage à une grande dame de notre communauté, décédée sereinement et entourée d’amour le 18 novembre dernier.

Plusieurs d’entre vous l’ont d’abord connu à titre d’enseignante à l’école Richard de Chute-aux-Outardes, où elle a œuvré de 1967 à 1997. Pour ma part, ce n’est que lors de son entrée en poste à la mairie de Chute-aux-Outardes, suite aux élections de novembre 2005, que j’ai fait la connaissance de cette grande femme…

 

Arlette Girard

Femme de cœur, elle avait une vision pour l’avenir de son village, qu’elle voyait comme une communauté dynamique et accueillante. Cette vision, elle aura su la partager, la communiquer et y faire adhérer l’ensemble de son entourage. Elle ne ratait jamais l’occasion de la partager avec quiconque voulait bien l’entendre, et ce, sans égard à son rang social. Elle avait d’ailleurs sa façon unique d’aborder quiconque avec une désinvolture bien à elle.

Femme politique, elle savait convaincre les gens, mais au surplus, elle avait cette trop rare capacité d’obtenir l’adhésion des gens à une vision commune, un projet commun. C’est sans aucun doute ce qui explique les réalisations municipales obtenues sous son mandat de Mairesse. Je me contenterai de citer les plus marquantes, sachant que chacune pourrait faire l’objet d’un récit en soi complet :

 

  • Tenue d’états généraux en 2007;
  • Fondation de la bibliothèque municipale et scolaire Desjardins de Chute-aux-Outardes;
  • Mise en place d’une politique familiale et Municipalité amie des ainées;
  • Mise en place d’une politique visant la reconnaissance et le soutien financier des organismes sans but lucratif de notre milieu;
  • Mise en place de nouvelles ententes intermunicipales concernant l’approvisionnement en eau potable, la Cour municipale commune, les appareils de désincarcération, le partage d’un directeur préventionniste en sécurité incendie;
  • Création de la Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan;
  • Mise à niveau des parcs et espaces verts de la municipalité.

Femme d’engagement, elle s’est investie dans plusieurs causes dont entre autres, la fondation du Carrefour familial de Chute-aux-Outardes, le Club politique féminin, le Regroupement des femmes de la Côte-Nord, la Fondation de la santé et des services sociaux de Manicouagan, et finalement le Club de la FADOQ de Chute-aux-Outardes.

Ses implications lui ont d’ailleurs valu le prix Germina Émond-Fournier remis par le Regroupement des femmes de la Côte-Nord pour sa grande contribution à l’amélioration des conditions de vie des Nord-Côtières et l’avancement de la cause des femmes, ainsi que la médaille de la députée de Manicouagan Marilène Gill, remise à des personnes l’ayant inspirée

Elle aura certainement laissé une marque indélébile dans la vie de notre communauté, mais aussi dans le cœur de votre interlocuteur. « Je quitte en apportant avec moi plein de beaux souvenirs, et vous en faites partie », me disait-elle quelques jours avant son décès. C’est un sentiment que nous partageons, ma chère Madame Arlette. Au revoir.