Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes
  • Municipalité Chute-aux-Outardes

Bref historique

Constitué officiellement en 1951 sous l’égide du Code Municipal du Québec, Chute-aux-Outardes est un village regroupant une population de 1615 Outardoises et Outardois, dans une petite agglomération urbaine d’une superficie de 7.29 km².

Si la création de la municipalité est liée à l’essor forestier de la région, notamment en permettant l’érection de la première centrale hydro-électrique de la région sur la rivière-aux-Outardes en I926, le village a continué de se développer par la suite, contribuant ainsi à l’émergence d’une identité locale fortement enracinée.

Malgré sa taille modeste, Chute-aux-Outardes possède un patrimoine digne d’intérêt.  De l’existence difficile et précaire des premiers pionniers, de 1910 à I926, le village en est venu progressivement à se doter, depuis son incorporation officielle en 1951, d’une vocation particulière, tant dans le secteur du commerce que des services.

Grâce à son rôle de « banlieue » d’une importante ville industrielle de la région, Baie-Comeau, la municipalité offre aussi de grands avantages du fait de son environnement privilégié et de sa qualité de vie, facilitant la pratique de loisirs diversifiés, dont sont friands les amateurs de grands espaces.

Au cours des années 1960 et 1970, Chute-aux-Outardes a peu à peu cherché à diversifier son économie. Si les efforts d’établissement de la petite industrie ont connu peu de résultats, le village a toutefois entrepris de développer encore davantage son secteur commercial et de services. La croissance des années 1980 a consacré cette prédominance, tout en permettant d’inaugurer la mise en valeur, fort prometteuse, du potentiel récréotouristique de l’endroit.

Le vif sentiment d’appartenance de la population outardoise contribue également à ce développement.